Arthroscopie du genou


L’arthroscopie peut être effectuée sur de nombreuses articulations différentes. Dans une grande majorité des cas, elle est effectuée sur le genou. Nous allons voir les différents cas possible d’arthroscopie sur le genou.



Simple diagnostique préventif du genou

C’est le plus simples des cas. La personne demandeur de l’opération a des petites douleurs, souvent presque anodines. Le généraliste a alors redirigé le patient vers un médecin spécialiste, qui n’a pas pu non plus trouver la cause des douleurs, et a prescris une arthroscopie.

Comme pour un examen d’arthroscopie classique, le patient est endormit s’il s’agit d’une anesthésie totale. Sinon, le patient reste éveillé durant toute la durée de l’opération. Son genou est alors ouvert soigneusement, et l’opération commence. La sonde est insérée dans le genou, la plupart du temps à l’intérieur, et les médecins inspectent l’articulation.

Arthroscopie réparatrice du genou

Il s’agit de guérir une douleur ou un problème avec l’articulation du genou. Le chirurgien insère dans le genou un serum. Le genou sera alors rempli, et paraîtra plus gros qu’en temps normal. Cela est obligatoire pour toute intervention sur le genou.

Les douleurs suite à l’intervention

Comme cette chirurgie s’effectue au niveau d’un membre très utilisé, surtout lors de la marche, il se peut que le sujet éprouve des légères douleurs, notamment pendant des déplacements à pieds. L’appui sur la jambe opérée fait en effet fonctionner l’articulation de façon très soutenue. Ces symptômes poste opératoires sont généralement présents pendant quelques jours seulement.